AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles fracassante (Dorian)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Mar 24 Aoû - 13:36

Je venais d'emménager dans cette ville assez charmante a premiére vue, j'avais passé ma premiére journée à mettre en place mes meubles et ranger mon appartement. J'étais prête pour un nouveau départ, je commençais mon travail que dans un mois et j'avais largement assez d'argent que j'avais prit soin de mettre de coter pour me faire plaisir et m'amuser pendant un mois, de plus je n'avais pas à m'en faire pour mon loyer et les frais pour l'appartement, j'avais fait mes comptes et j'étais assez fortuné pour tout gérer. J'aimais bien prévoir d'avance et ne pas foncer tête baisser dans un projet que je n'aurais pas pu aboutir ou bien, que j'aurais réussi à faire, mais avec difficulté. Bref, ce matin qui était le commencement de ma seconde journée dans ce nouveau départ que je considérais comme une chance d'oublier tout ce que j'avais pu vivre de désagréable dans mon ancienne ville, de plus avoir enfin quitté l'appartement où j'avais vécu avec Dorian m'avais fait le plus grand bien, je savais que j'avais encore du chemin a parcourir avant de l'oublier, mais je pensais réellement que cette nouvelle ville m'aiderais vraiment à faire une croix sur lui. J'étais sûr de ne plus jamais le revoir et pourtant avec tout ce temps de séparation je l'aimais toujours, une chose que je niais sans cesse, j'avais toujours de la colère et de la haine contre lui, il m'avait abandonné sans prendre la peine de m'expliquer la raison. Chassant ses pensées de mon esprit je me levais de mon lit et allais prendre un bon petit-déjeuner puis je filais à la douche pour effacer les traces de sommeil qui restaient sur mon visage.

J'avais choisi un haut noir et un jean blanc avec des escarpins blancs assortis avec mon haut. Je me coiffais laissant mes cheveux à l'air libre et ajoutais un légère touche de maquillage. Comme j'avais passer ma premiére journée chez moi j'avais décider de visiter un peu ma nouvelle vile, j'avais entendu parler d'un parc assez jolie, je sortais de chez moi et je me dirigeais vers ce parc a pied. Une fois arrivée la-bas je n'étais pas déçue du paysage, c'était vraiment un endroit magnifique, je faisais le tour tranquillement. Les oiseaux chantaient, les écureuils se couraient après dans les après dans les arbres. Un endroit reposant et assez calme. Le soleil réchauffais ma peau, un moment de calme qui me faisais du bien, je m'étais assise pendant un moment sur un banc devant un beau lac. Je repensais à mon nouveau travail, j'espérais que je passerais bien auprès des élèves, bon il n'y avait pas de raison je passais toujours assez bien auprès des gens. Je regardais l'heure et me rendais compte qu'il était l'heure d'aller manger. Je me levais doucement et commençais à reprendre la route du retour, mais une vision me stoppait net. Je regardais un homme qui était dans le parc, voyant son visage j'étais sur de connaitre cette personne, me persuadant que je me trompais je continuais à marcher, mais en arrivant à la hauteur du jeune homme cela ne faisait aucun doute. C'était bel et bien Dorian, l'homme qui m'avait lâchement abandonner je le regardais sans trop savoir comment réagir. Toute la souffrance qu'il m'avait infligée quand il c'était lâchement enfuit, quand il m'avait laisser seule avec mon chagrin qui était encore présent malgré moi, remontais le long de mon cœur, la seule réaction que j'avais eu c'était de lui coller une gifle, avec un tel élan que le bruit de cette gifle avait du résonner dans tout le parc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Mar 24 Aoû - 21:18

Elle rigolait, ses yeux étaient remplis d’étincelles, bref elle respirait la joie de vivre. Non je ne vous parle pas de Morgana, mais de cette charmante demoiselle marchant dans le parc de la ville. Aux yeux de Dorian il n’y avait pas meilleure prise qu’une personne épanouie et heureuse pour use de son pouvoir afin de la pousser à se ôter la vie. Qu’une dépressive se suicide était bien moins excitant. Comme vous l’aurez compris, Dorian faisait ses courses au parc, choisissant qui pourrait devenir assez intéressant pour qu’il s’y intéresse et le pousse au suicide. Seulement on dit que la roue tourne et apparemment c’était aujourd’hui qu’opérer un grand tournant dans la vie du monsieur. Jusque là, il avait tenté de ne pas y penser, tout du moins de ne pas s’y intéresser.

Vêtu d’un jean ainsi que d’un chemisier bleu marine, il resta figé lorsqu’il sentit une main s’abattre sur son visage. Certes il ne ressentait pas la douleur comme d’autres humains mais il venait tout de même de se faire agresser par une petite morveuse. Quoi que la morveuse avait partagé sa vie pendant un moment. Les yeux écarquillés, il ne s’intéressa même pas à la baffe mais contenta de respirer un bon coup avant de pouvoir lâcher :


« Morgana ? Non mais t’es malade ? Tu...tu…Qu’est ce que tu faits ici ? »
Le suivait elle, pur hasard, la roue qui tournait ? La dernière fois qu’il l’avait vu c’était avant de prendre la fuite.

« Tu frappes toujours comme une fille. Mais t’es canon, t’as pas changé ! »

Dire ses sentiments n’était pas au programme pour le moment. Il tendit son doigt vers elle, la connaissant assez bien pour savoir qu'elle tenterait à nouveau de le frapper.

« N'y penses même pas! Il faudrait que tu consultes quelqu'un pour tes crises de violence.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Mar 24 Aoû - 21:46

La gifle que je venais de lui coller sur la joue m'avait soulagée, Dorian reprenait son souffle et finissais tout de même par sortir quelques mots visiblement étonner de me voir ici. Je le regardais droit dans les yeux, prête a lui remettre une gifle, ce n'étais pas l'envie qu'il m'en manquait.

-Malade? C'est tout ce que tu méritais!

Sa question suivante me faisait lâcher un soupir, il faillait que je me calme, je décidais tout de même de lui répondre. Mais mon ton de voix était tout sauf amical, comme pouvais-je l'être avec l'homme qui m'avais briser le cœur et par la même occasion changer le court de ma vie.

-Je viens d'être muter ici, mon dieu si j'avais su que pour ça il faillait que je te croise j'aurais mieux fait de rester dans mon trou.

C'était un ton sec avec un timbre de voix cassant que je répondais à sa question, mais sa réflexion qui aurait ravie n'importe quelle femme me faisais monter sur mes gongs. Il ne manquait pas d'air celui là! Je m'apprêtais à lui en coller un deuxième quand il devinait mes intentions prenant les devant pour éviter a devoir subir ma colère une seconde fois. Je préférais même pas répondre, mais mon regard noir voulait tout dire.

- Un psy, mais c'est toi qui devrais en voir un! Tu ne manques pas d'air! Tu croyais que j'allais te sauter dans les bras? Non mais là tu rêves mon gas! Tu n'es qu'un lâche!

Mon regard le foudroyais, j'étais vraiment remonté contre lui. Le jour où il m'avait laisser tomber sans aucune explication, mon cœur ressemblait au reste d'une ville après un terrible ouragan. Je croisais les bras attendant que le jeune homme trouve quelque chose d'intéressant à dire, mais au fond de moi je n'avais qu'une seule envie rentrer chez moi me calmer. Je n'en croyais pas mes yeux, Dorian là juste en face de moi, moi qui espérais ne plus jamais le revoir, du moins c'était ce que je disais à tout le monde, car d'un coter j'avais toujours espéré le revoir une dernière fois. Mais en ce moment la colère et la souffrance qu'il m'avait infligé était remonté tellement vite que jamais je ne lui avouerais que j'avais encore des sentiments pour lui, non, ça jamais! Moi qui pensais en avoir fini avec cette histoire qui avait mal tourner et qui m'avais prit des mois pour m'en remettre c'était fichu. Regardant ailleurs pour éviter de céder à la tentation de lui coller une nouvelle gifle au visage mon cerveau tournait a mille à l'heure. Je ne comprenais pas pourquoi il avait fallut que je retombe sur lui, j'avais vraiment du faire quelque chose de mal pour devoir souffrir autant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Mer 25 Aoû - 16:21

Et voilà, c’était reparti pour un tour, c’était toujours la même rengaine avec la blondinette. Elle bombait le torse, parlait fort, crachait des insultes tel une vipère mais au fond Dorian savait bien qu’elle était fragile, mielleusement humaine… Le triton fit mine d’être insensible alors qu’elle commençait par lui dire qu’il méritait tout cette violence-ce spectacle. Les gens s’arrêtaient pour voir la scène et ceux déjà assis les fixaient tranquillement comme s’ils étaient devant au cinéma devant un film mélodramatique. Ce n’était en aucun cas bon pour lui de se faire une telle publicité. Serrer les dents et l’amadouer devait être le plus important pour le moment.

« Parfait une mutation ! »
Avait il entendu qu’elle aurait préférait rester dans son trou à rats ? Oui mais comme je vous le dit la calmer était important, moins évident de le faire avec ce sourire narquois sur le visage. « Pas besoin de nous donner en spectacle, ça pourrait être mauvais pour ton travail de prof Morgana, respire un bon coup. »

Bien entendu il était plus dur à la calmer que dans le passé. Quoi que, il se souvenait encore de leurs nombreuses engueulades, cette fois-ci il ne pensait pas à la façon qu’ils auraient de se réconcilier. Dorian soupira un bon coup, et c’est légèrement vexé qu’il eu un petit rire nerveux :


« Lâche, moi ? » Bon d’accord il avait fuit leur amour de peur de s’éloigner de son but ultime mais c’était normal…non ? OK il avait était un peu lâche cette fois-ci, lui incapable de ressentir quoi que ce soit en temps normal avait flippé en voyant qu’il s’attachait à Morgana et ne désirait pas la tuer. Qu’était-elle capable de faire de lui ?

« Ecoutes, je suis désolé d’accord ? Qu’est ce que tu veux que je te dise de plus ? Peut importe ce que je raconte tu ne me croiras pas et puis… il fallait que je pars. Tu ne peux pas comprendre tu es trop…sentimental. »
Pas certain que ca plaise à la demoiselle mais après tout lui ne ressentait pas les choses aussi fort que les humains, il avait un but et s’y tenait. Les humains eux souffrent, ont peur…et tout ce que Morgana pouvait ressentir, elle le transmettait à Dorian, de tel sorte que le garçon se sentait parfois à nouveau humain.

Que faire maintenant qu’elle était à nouveau là et que ses yeux clair le transperçait.
« Qu’est ce que tu veux de moi Morgana ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Mer 25 Aoû - 17:05

Dorian avait tenté une blague pour calmer la tension qui était plus que forte à ce moment précis. Les gens nous regardaient et nous dévisageaient, mais cela m'était égal, je ne voyais plus rien sauf Dorian et la haine que j'avais envers lui. Seulement deux jeunes avaient décidée de venir voir la scéne de plus près. En les voyant s'installer sur un banc à coter de nous je croyais que j'allais les étrangler, me tournant brusquement vers eux et les foudroyant du regard l'un comme l'autre.

- Vous voulez du pop corn?? Dégagez!!!

Ma colère avait atteint son maximum, d'accord je n'étais qu'une humaine aux yeux de Dorian, une âme trop sensible à son gout, cela me révoltait au moins moi j'avais une morale. Les bras à nouveau croiser contre ma poitrine je le fixais d'un air furieuse. Il avait l'air choquer quand je lui avais envoyer sa lâcheté en plein visage. Je posais mes mains sur mon visage le regard en l'air, il ne manquait pas toupet celui là!

-Oui tu es un lâche! Tu t'enfuis sans rien dire tu m'as fuit, ça c'était une preuve que tu n'es pas l'être parfait comme tu sembles te désigner comme tel!

Je tenais mon sac à main de la main droite avec l'immense envie de le lui envoyer en plein visage, mais je préférais respirer un bon coup et garder mon sang froid. Je me calmais peu à peu, Dorian avait enfin fini par s'excuser même si elles n'étaient pas très sincère à mon goût, mais déjà que sa sorte enfin de sa bouche je n'allais pas chipoter pour si peu. Je me détendais un peu, mais l'ambiance en restait tout de même tendu. Dorian me demandait ce que j'attendais de lui, c'est à ce moment-là que mes nerfs me lâchèrent. Un rire nerveux sortait de ma gorge, je tentais de me calmer et respirait à nouveau.

-Rien Dorian, il me semble que tu en a déjà assez fait comme ça, mais ne compte pas sur moi pour devenir une de tes victimes!

Un geste de la main suivis de mes paroles et je tournais les talons en direction de mon appartement, je marchais assez rapidement, les larmes coulaient sur mes joues. J'avais mal de le revoir, toute la souffrance que j'avais éprouver en le voyant était revenu comme si le passé n'avais jamais quitté mon esprit. Je l'aimais toujours ça ne faisait plus aucun doute, mais je ne l'avouerais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Mer 25 Aoû - 18:08

Dorian avait oublié à quel point elle pouvait être craquante lorsqu’elle s’énervait. Cependant lorsqu’elle s’en prit aux passant, il ne put s’empêcher de la prendre par le bras afin qu’elle se tourne vers lui.

« Calmes toi Morgana, évites d’attirer l’attention sur nous c’est déjà bien assez gênant comme ça. »
Il travaillait à l’hôpital et ses actions en tant que triton l’obligeaient à rester blanc comme neige.

« Tu DORMAIS ! »
Ok mauvaise excuse. « Je n’ai jamais dit que j’étais parfait tu sais qui je suis, à quoi tu t’attendais ? Je ne suis pas comme tous les autres. Je t’ai fuit d’accord t’es contente ??! » Avouer ses erreurs n’était pas au programme quand il s’agissait de Morgana mais il fallait bien avouer qu’il pouvait être insensible.

« Quoi ? »

L’une de ses victimes ? Elle était tombée sur la tête, si il avait voulu la pousser au suicide, il l’aurait déjà fait et n’aurai pas perdu son temps à vivre un bon moment avec elle. Il la regarda se détourner de lui et s’enfuir rapidement. Il mit ses mains sur ses hanches, souffla, baissa la tête puis une grimace s’afficha sur son visage alors qu’il tentait de repartir chez lui. FUCK, cette fille…. Il la rattrapa assez vite, et s’empara de sa main afin qu’elle se retourne vers lui. Ses gestes étaient hésitants mais présents.

« Je n’ai jamais fait de toi l’une de mes victimes, si j’en avais eu envie tu ne serais déjà plus là. »
Il plongea son regard dans le sien.

« Ce n’est pas aussi simple que tu le penses Morgana. Tu es nouvelle ici, restes chez moi, il y a de la place, tu t’habitueras à la ville et je te ferai visiter la ville, c’est le moins que je puisse faire. »


Et voilà qu'il voyait les larmes sur son visage...Il détourna ses yeux de cette scène, ne supportant pas de voir à quel point il pouvait être mal.

« Mais ne pleures plus ok? Quand on est aussi belle on n'a pas le droit d'être aussi triste!»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Ven 27 Aoû - 11:02

Je marchais le plus vite possible, mon esprit était torturé, j'avais les souvenirs les plus beaux qu'il soit avec Dorian, mais en même temps j'avais le souvenir amer de son départ. Je me dirigeais vers la sortie et m'apprêtais à sortir du parc, mais ma main avait été attrapée et on me forçait à me retourner, Dorian m'avais rattrapé contre toute attente. Mon visage montrais l'étonnement que je ressentais, je ne pensais pas qu'il réagirait. Il m'expliquait que je n'avais pas été une de ses victimes, j'en avais jamais été sûr, mais je le croyais. Je dégageais ma main de la sienne à contrecœur et laissait échapper un soupir. Dorian ne cessait de m'étonner, il me proposait maintenant de vivre chez lui, je passais ma main dans mes cheveux et essayait mes larmes rapidement.

-J'ai déjà mon appartement Dorian. Merci quand même.

Je détournais le regard de lui, j'étais en pleine réflexion je ne savais plus quoi penser, il semblait encore tenir à moi, mais je ne comprenais pas les raisons de son départ. Je pensais alors que son départ était surement dû à mon sale caractére, j'aurais préféré qu'on en parle. Dorian est loin d'être un homme normal, alors discuter de nos problèmes comme un couple normal n'était pas dans ses habitudes. Mes larmes avaient l'air de l'avoir touché, pourtant j'avais tout fait pour me contrôler, mais j'avais eu tellement mal que je n'y étais pas parvenu. Sa phrase me fit sourire, un sourire rapide que je cachais aussitôt.

- C'est toi qui me rend malheureuse, pourquoi tu es parti?

J'avais prit un ton de voix calme, j'étais calmé et lui crier après n'était plus dans mes intentions. J'avais passé de bons moments avec lui, mais ce que je ne comprenais pas c'est que je savais qu'il ne ressentait presque rien, donc tomber amoureux n'était pas dans sa nature. Je me demandais pourquoi il était venu vivre avec moi s'il ne tombait jamais amoureux. Une question qui m'avait torturé pendant des mois. Je regardais le sol, cherchant des réponses par moi-même. J'avais toujours voulu une vie simple, avoir le moins de problèmes possible, mais il avait fallu que je tombe sous le charme d'un triton. Dorian m'avait fait succomber aussitôt, j'avais été sous le charme aussitôt. Le souvenir de notre rencontre me revenait à l'esprit. Une rencontre très inattendue, mais qui avait changé ma vie à jamais. Dorian avait été l'homme qui m'avait rendu heureuse comme jamais je ne l'avais été, mais c'était lui qui m'avait fait le plus souffrir. Je m'étais assise sur un banc, le regard vide perdu dans mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Dim 29 Aoû - 22:10

Parfois les choses sont plus compliquées qu’on aimerait bien l’admettre. La quitter, en soit ce n’avait pas été difficile, il suffit juste de prendre son sac et de franchir la porte sans se retourner. Une fois qu’un triton prend une décision il reste intransigeant, à cette époque il valait mieux qu’il part. Pour elle, pour lui ? Peu importe il le fallait. Et puis le temps avait passé, il vivait comme à l’ordinaire et de temps en temps il doutait de ses actes, surtout quand il croisait une blondinette à la silhouette identique de celle de son ex petite amie. Il détestait tellement ce « sentiment » qu’il s’amusait à faire souffrir ces demoiselles. Maintenant que Morgana était à côté de lui il ne savait plus comment réagir. Elle était bornée et refusait son aide, peu importe il la forcerait d’un moyen ou d’un autre, il devait être certain que cette femme ne cherchait pas quelque chose de précis ici, qu’elle avait des intentions louables.

« Très bien c’est moi qui vient alors ! »
Il haussa les épaules d’un air tellement nonchalant que ça ne pouvait qu’énerver une fille, ces petites choses bizarre et incontrôlables.

Elle venait d’essuyer ses larmes tout comme elle lâcha sa main, signe qu’elle désirer montrer qu’elle pouvait se débrouiller seule. Elle s’assit sur le banc à proximité et lui posa la question fatidique. Pourquoi, si seulement il le savait vraiment lui-même. Il s’assit à ses côté, ses 10 doigts entremêlés entre eux, le regard fixé au loin.


« Je ne sais pas vraiment. Je suis un triton Morgana j’agis par plaisir ou sans aucun sentiments. »
Mais le fait qu’il la rattrape et ait partagé un appartement avec elle ne démontrer pas le contraire ? « C’est déroutant quand tu ne contrôles pas la situation. Tu m’as rendu complètement fou et je me suis attaché, et arrêtes de me regarder ainsi, je ne sais pas comment te l’expliquer je n’arrivais pas à me passer de toi alors que…Je peux me passer de tout le monde. Tu as vu qu’une infime parti de ce que je peux faire ou comment je peux être et j’ai ressentit cette haine, cette peur, cette tristesse au fond de toi. C’est moi qui fait ça, parti ou pas. »

Devait-il l'effrayer?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Dim 29 Aoû - 22:44

Le jeune homme qui décidément ne voulait pas me laisser partir, décidais de s'installer chez moi, je posais mes mains sur les hanches les yeux ronds comme des billes, j'en croyais pas mes oreilles. Il était parti comme un voleur sans prendre la peine de m'expliquer quoi que ce soit et là il voulait vivre à nouveau dans le même appartement que moi. Dorian était vraiment un type surprenant. Je lâchais un soupir avant de m'asseoir sur ce banc. Son explication me semblait logique, sans vraiment le dire directement sa phrase me faisait comprendre qu'il était tout de même amoureux et que ce n'était pas pour s'amuser qu'il avait emménager avec moi, je comprenais qu'une vie de couple pour un triton ne devait pas être facile.

-Ok tu peux venir chez moi, mais pas de litige, quand tu veux partir tu pars, on n'est plus ensemble alors tu fais ce que tu veux, on continu chacun notre vie, tu continues à faire ce que tu sais faire le mieux et moi je continus ma vie d'humaine.


Mes pensées ne disaient pas la même chose que mes paroles, j'aurais donné n'importe quoi pour retrouver Dorian auprès de moi tout les jours, mais il ne faillait pas que je m'attende à une vie de couple normale, c'était impossible. Je soupirais et me levait, décidément la vie n'était pas facile. Je vivais une histoire d'amour avec un triton c'était déjà un scoop! Je marchais de droite à gauche, visiblement stresser par la situation. Je restais ensuite immobile pour ne pas paraitre troubler, enfin c'était trop tard.

- Je comprends maintenant je t'empêchais de faire ton travail si on peut dire, donc tu es parti. Mais pourquoi tu ne pars pas là maintenant? Pourquoi tu ne m'as pas empêcher de partir?


Franchement avec Dorian j'avais l'impression que je ne comprendrai jamais rien, ou du moins plusieurs détails m'échapperaient très souvent d'ailleurs. Il faillait que je m'y fasse de toute évidence Dorian était né pour ça et donc c'était dans sa nature de ne pas se comporter comme ce qu'on pourrait dire nous humains, comme quelqu'un de normal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Mar 31 Aoû - 16:24

Ne pas naître Triton mais le devenir changerait-il quelque chose ? Lorsqu’on voyait l’ambigüité des ressentis de Dorian envers cette simple humaine, on pouvait y penser. Aux yeux du triton cette blondinette n’était pas « rien » et pourtant il ne pouvait se résigner à dire qu’il l’aimait, l’amour rend aveugle ? Lorsque Morgana accepta son marché, il en montra aucune émotions sur son visage mais se contenta de demander : « Et que sais-je faire de mieux ? » Il ne put s’empêcher de rire. « Tu parles d’être un véritable monstre à tes yeux ou d’être le seul homme que tu désires à ce point ? »

Elle allait continuer sa vie d’humaine…Jamais il ne s’était demandé si elle avait eu quelqu’un après lui, en réalité il avait préférait oublier tout ce qui le ramener à elle, ou en tout cas nier son passé.


« Pas de litige, pas de litige, je te rappelle que c’est toi qui est insupportable, hystérique, jalouse et j’en passe. »
Il venait de lui lancer ce regard qu’il avait toujours lorsqu’il la provoquait, il savait très bien comment elle pouvait partir au quart de tour et le mieux c’était qu’il était aussi l’un des seuls à pouvoir la calmer lorsqu’elle ne le supportait plus.

Il l’observait se lever du banc qu’ils partageaient, sachant à l’avance qu’elle le ferait, devinant ses moindres faits et gestes.

« Je ne veux pas partir, j’aime cette ville et je connais quelqu’un, une…amie. »
Comment allait elle le prendre, il lui donnait des raisons pas forcément valables aux yeux de son ancienne petite amie qui l’entendait dire qu’il aurait juste suffit d’une amie pour qu’il ne s’enfuit pas la dernière fois ? Elle ne pouvait pas comprendre, c’était bien trop compliqué. Toujours assis, il se pencha un peu en avant, déposant ses coudes sur ses genoux et calant sa tête dans ses mains.

« Je n’en sais strictement rien et tu m’énerves à essayer de trouver un semblant de sentiment chez moi, je suis un triton, mets toi ça dans le crâne bordel, quoi que je veuille ou les raisons qui me poussent à te garder à côté de moi, tu souffriras avec moi. » Il savait qu’il pouvait être dur ou cru mais ils avaient toujours étaient comme ça, passionné, entiers et parfois si cet amour peut déclenchez des crises de rires, du bonheur à l’état pur, il attire aussi la destruction et la tristesse. Lorsqu’il regardait dans ses yeux, il avait peur…Comment savoir si elle était prête ? Avec lui elle subirait le pire et les instants de bonheur ne pourront sûrement jamais effacer les atrocités qu’il commettait ou qu’elle accumulerait. Elle n’était qu’une humaine, forte et pourtant Dorian était parfaitement bien placé pour dire que les humains peuvent également n’être qu’un corps remplis d’eau, de quelques organes, muscles dont le plus important et défectueux : leur cœur. Celui-ci les conduisait à leur perte.

Flashback


Cette nuit là ils s’étaient disputés, Dorian n’avait pas accepté de voir sa chérie avec un test de grossesse à la main. Les cris, la violence et puis contrairement à d’habitude ils ne s’étaient pas vraiment réconciliés. Ils étaient partis dans le même lit comme un couple vivant ensemble depuis 50 ans mais ne s’étaient plus adressé la parole. En pleine nuit, il se leva discrètement et prit un minimum d’affaires à lui. Son corps tremblait, Dorian ne contrôlait pas sa rage et devait partir avant de causer d’autres dégâts. Il venait de comprendre pourquoi il avait était aussi violent en croyant qu’elle était enceinte, mais il ne pouvait le lui avouer, après tout elle ne savait rien de son passé. Il devint triton le jour ou sa femme fut emportée par la maladie, dans l’antiquité et ce jour là, elle emporta avec elle l’enfant qu’elle portait. Il ne pouvait cela se reproduire, il était hors de question qu’il perd Morgana, alors si il devait se détruire ainsi qu’une partie d’elle pour qu’ensuite elle vive comme chaque humain devrait vivre, alors il était prêt à l’accepter. S’il devait détruire pour ne pas la perdre il était prêt à le faire, il ne voyait aucune autre solution…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Mar 31 Aoû - 23:57

Dorian me disait qu'il aimait bien cette ville, il avait l'air d'être bien ici, mais le fait qu'il connaisse une femme me faisait peur, si c'était sa nouvelle petite amie. Je préférais faire comme si de rien n'était, comme si cela ne m'inquiétait nullement. Je prenais un air assez joyeux alors que j'avais l'impression que mon cœur était serré comme si une main le compressait.

-Contente pour toi.

Je lui adressait un demi sourire et retournais m'asseoir pendant que Dorian m'expliquait que ça ne servait à rien de lui trouver des sentiments humains. Je soupirai avant de lui répondre.

- Je ne cherche pas de sentiments surtout pas envers toi! Mais tu n'es pas un homme sans raison, chaque geste que tu fais doit avoir une raison qui les a déclencher.

Je soupirais à nouveau, posant ma tête entre mes mains, je regardais le regard vide les oiseaux, ne sachant ne plus quoi penser à ce sujet celui de Dorian et moi, je ne savais pas s'il fallait que j'abandonne ou que je continus à me battre pour retrouver celui que j'aime, m'endormir auprès de lui et le voir auprès de moi le matin. Dorian était loin d'être un homme normal et donc être avec lui signifie ne pas avoir de vie normal. Je ne préférais pas demander la raison pour laquelle il c'était énerver quand j'avais fait un test de grossesse, je voulais seulement vérifié, qu'un retard comme celui que j'avais n'était qu'un dérèglement de mon organisme ou si cela signifiais plus. Ne préférant pas penser à cela, je continuais à observé les gens le regard sans expressions. Je me demandais si notre relation trouverait une fin, un jour, si on finirait par ne plus avoir de sentiments où si on finirait par enfin trouver un terrain d'entente. J'avais du mal avec la mission que Dorian avait envers son dieu, pousser des gens au suicide n'était pas vraiment ce que j'aimais le plus, mais que pouvais-j'y faire? Rien, Dorian sacrifierait tout pour obéir à son dieu, lui donner des âmes en guise de fidélité ou je ne sais quoi. Je pensais à nouveau à ce test, je me demandais ce qu'il se serais passé si le test aurait été positif, si j'avais été enceinte de lui. J'étais persuadée qu'il serait parti tout de même, je commençais à me demander si Dorian était l'homme de ma vie. Si j'écoutais ma raison je devrais partir sans me retourner et l'oublier, mais mon cœur me disait de me battre pour lui, de ne pas l'oublier. Le choix n'était pas facile à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Sam 4 Sep - 19:51

Ce qu’il y a de bien lorsqu’on a vécut avec une personne, c’est que nous apprenons à discerner le vrai du faux. Sous le sourire de Morgana se cachait un poids que Dorian ne parvenait point à réellement estimer. Qu’il y avait il de mal à avoir une amie ? Le fait que ce ne soit pas une habitude devait gêner. Si seulement Morgana lui disait ce qu’elle craignait, il aurait put lui dire que son amie n’était que cela, bon bien entendu il ne savait toujours pas quoi faire à son sujet donc lui dire qu’il était libre n’était sûrement pas la bonne chose à faire. Il hocha la tête avant de demander, par curiosité :

« Et toi alors, contente d’être ici, tu t’es fais de nouveaux amis ? »

Il la fixa droit dans les yeux lorsqu’elle reprit la parole et ce ne fut qu’au bout d’un long moment, qu’il se décida enfin à avouer.

« Tu parles trop, ca aurait put me pousser à te tuer. » Bien entendu elle était là, et avait partagé sa vie durant des mois. Il lui donna un petit coup de coude sur son bras pour qu’elle arrête de penser que cela aurait put se faire puis il rajouta :

« J’ai mes raisons oui, mais je ne peux pas t’en parler, je ne me confis qu’à ma petite amie et vu que je suis théoriquement célibataire il va falloir me torturer pour connaître quelques raisons de mon départ…Enfin je t’imagine mal me torturer petite femme. » Oui il aimait la taquiner mais ce n’était en rien méchant selon lui. La main de Dorian s’avança du visage de Morgana et ses doigts vinrent caresser ses fins cheveux blonds. Il avait toujours comparé ses cheveux à l’éclat du soleil. Il n’y avait rien à redire, Morgana était toujours aussi belle. Il retira sa main lorsqu’il réalisa qu’elle le regardait :

« Pardon. J’avais oublié, pas de conflits et tu ne cherches pas de sentiments envers moi. » Il parvenait toujours à glisser un soupçon d’humour, même lorsque c’était lui qui était gêné, de quoi reprendre le dessus assez rapidement.

[Excuses moi pour le retard j'ai eu de la famille chez moi et ensuite j'ai couru à gauche et à droite.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Mar 7 Sep - 13:51

Il semblait pensif pendant un moment tout comme moi d'ailleurs, il finit par me demander si j'étais contente d'être ici et si je m'étais fait des amis, je souriais et soupirais, je venais d'arriver alors je ne connaissais personne.

- Cet endroit a l'air d'être sympa, mais je ne connais personne je suis arrivé seulement hier. Je viens tout juste de sortir, j'ai passé ma première journée à ranger et mettre les meubles en place.

Il me fixait droit dans les yeux et m'avouais que le fait que je parle trop aurait pu le pousser à me tuer, je le regardais visiblement déboussoler et fixais l'horizon à nouveau. Cette déclaration venait de me faire un choc. Je me sentais mal, mais le cou de coude de Dorian me prouvait qu'il ne l'aurait pas fait, je lui souriais et regardais à nouveau le paysage, les enfants avec leurs mère qui jouaient dans le coin des enfants, les couples qui se tenait main dans la main, un paysage beau à voir et qui me faisait repenser aux bons moments que j'avais passés avec Dorian. J'étais plongée dans mes pensées quand une main douce mes cheveux, je tournais la tête pour voir le regard de Dorian que je connaissais bien, mais que je n'avais pas vu depuis si longtemps. Il retirait sa main et s'excusait.

-Je n'en cherche pas parce que je sais qu'il n'y a plus de sentiments de ta part voilà tout.


Je souriais légérement et me laissais tomber sur le dossier du banc. Je commençais à avoir faim, mon ventre se faisait entendre. Je me relevais et regardais Dorian.

-Je vais rentrer mon ventre fait des siennes, j'ai faim.


Je laissais le double des clés à Dorian et lui montrait la direction de mon appartement avant de partir pour un bon repas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Mer 8 Sep - 1:40

Lorsque le jeune homme tentait de faire des blagues afin de rire de la situation, la demoiselle offrait quelques sourires mais ne rentrait pas dans son jeu, elle restait même assez sèche, voir amère. Elle n’avait jamais été du genre à se forcer de quoi que ce soit mais il fallait avouer que le temps où elle lui faisait des blagues ou le provoquer était meilleur. Il fit un signe de la tête lorsqu’elle avoua que cette balade était la toute première qu’elle avait fait en ville, il n’y avait de quoi regretter d’être venu ici, première sortie et elle tombait nez à nez avec un triton et accessoirement ancien petit ami irrésistible.

« Il y en a encore de ta part ? »
Il fronça les sourcils, il était triton mais n’aimait pas qu’on prétend plus savoir ce qu’il ressent que lui-même. « Parce que tu crois vraiment que ça a été facile comme choix ? Tu me mets en vrac, il y a une différence entre ne rien en avoir à faire et tenir une personne mais en sachant que c’est impossible. » Pourquoi ? Car s’investir la dedans ferait mal, il ne devait pas se détourner de son but premier, ne devait pas trop souffrir si quelqu’un venait à blesser voir tuer Morgana par vengeance, et puis il fallait être honnête, la demoiselle n’avait souffert qu’un dixième de ce qu’elle pourrait souffrir de part sa relation avec un triton comme lui.

S’emparant du double des clés de son ancienne petite amie, Dorian fila rapidement. Il attendit presque trois heures avant d’arriver au domicile de Morgana. Étrangement, il reconnut certains meubles, objets qu’ils avaient d’ailleurs choisit ensemble mais ils étaient très rare, comme si la demoiselle avait tenté de faire disparaitre le plus de chose qui avait un rapport avec lui.


« Bien mangé ? »
Demandât-il alors qu’il pénétra dans la salle de bain sans se gêner pour regarder la demoiselle dénudée, se prenant ainsi quelques coups : « AOUTCH, quoi, depuis quand t’es pudique devant moi ? Je pourrais dire que tu as presque-sans offenser quiconque- que tu as un corps aussi beau que ceux des plus grandes Déesses. » Il ne put s’empêcher d’avoir ce sourire en coin, celui qui faisait pervers mais qu’on adorait tant. « Problème technique, ton sofa est encore remplit de quelques cartons et tu n’as qu’un seul lit si je ne me trompe pas, vas falloir me supporter le temps que je t’achète un autre lit pour que j’y dorme. Mais faudra garder tes mains dans tes poches. »

Il sortit une brosse à dent de sa veste et la plaça dans un gobelet près du lavabo.
« Et voilà j’ai ramené mes affaires! » Oui pour le moment il n’avait ramené que cela ainsi que les habits qu’il portait sur lui.

« Beinh quoi, je dors nu, ça dérange ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Jeu 9 Sep - 12:47

J'étais rentrée chez moi manger un bon repas, je repensais sans cesse à ce moment, à ses retrouvailles avec Dorian, je ne savais pas si j'avais bien fait de le laisser venir vivre ici, j'avais baissé ma garde et je ne voulais pas souffrir à nouveau, mais je lui avis bien dit que je ne voulais plus rien de sa part, même si je voulais plus que tout qu'il revienne. Je filais à la douche me débarrasser de toutes ses pensées négatives, comme d'habitude j'avais laisser la porte non verrouiller, oubliant que Dorian pouvait surgir. J'étais restée une bonne demie heure sous l'eau bien chaude, je décidais de quitter la chaleur de l'eau, pour me sécher et m'habiller. J'allais attraper une serviette quand Dorian arrivais, j'étais complétement nue devant lui, le premier réflexe avait été de lui donner des coups, puis j'attrapais ma serviette et l'enveloppais autour de moi rapidement.

- Et bien profite en c'était la dernière fois que tu me voyais comme ça, à l'avenir je n'oublierais pas de verrouiller la porte quand je prendrais ma douche.

J'attrapais mon peignoir et l'enfilais pour ensuite retirer ma serviette, Dorian qui ne s'arrêtait pas là me signalais le problème du sofa et qu'il comptait dormir avec moi. Je levais les yeux au ciel.

- Je vais enlever ses cartons ne t'en fais pas.

Je venais de me souvenir que le canapé ne faisait pas lit, je soupirais et me tournais vers Dorian tout en séchant mes cheveux avec ma serviette.

- Le canapé ne fais pas lit, ça te pose un problème pour dormir dedans?

Je finissais de me sécher les cheveux et filais dans ma chambre en verrouillant la porte pour m'habiller. Je ressortais et retournais dans la salle de bain me coiffer. Une fois que j'étais prête je descendais au salon enlever les cartons, c'était les souvenirs que j'avais conservé de moi et Dorian, enfin seulement dans un cartons qui était assez petit, je préférais ne pas l'ouvrir maintenant et le posais dans un coin de la pièce, les autres je les avais placés dans un placard. Je m'installais dans le sofa et soufflais, je me demandais si j'avais bien fait d'accepter que Dorian vienne vivre ici, mais je savais que le jeune homme était têtu et franchement je ne voulais pas me battre avec lui. Je n'avais plus la force morale de me battre, je ne voulais plus lui poser de questions, je ne voulais plus savoir pourquoi et pour qui, ça m'était complètement égal a présent, je regardais l'heure, seize heures. Je ne savais pas vraiment ce que demain me réserverai comme surprise encore, mais en tout cas j'avais mon travail de prof de danse qui m'attendait. J'avais déjà préparé les exercices d'échauffements et les chorégraphie pour les cours depuis un moment déjà. Je les connaissais par cœur, enfin presque toutes. Je montais dans ma chambre préparé mes affaires pour mon travail demain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Ven 10 Sep - 23:44

« Tu es une tortionnaire ! » C’était lui qui disait cela. Le plus énervant avec le genre de garçon comme Dorian, c’est qu’il parvenait à garder le sourire et plaisanter alors que précédemment, ils auraient tout fait pour ignorer entièrement la personne désormais en face d’eux. Morgana était là et rester à côté d’elle pour tenter d’en savoir plus sur sa vie, ses relations, ses secrets… Le triton n’hésita pas à se rincer l’œil mais rapidement, comme si poser trop longtemps son regard, sur elle, était déplacé et surtout gênant. N’oublions pas que malgré l’évolution qu’il avait suivit, il avait vécut à des moments où regarder une femme nu c’était normal seulement si il s’agissait de sa femme. Morgana savait garder les pieds sur terre et ne rentrait pas dans son petit jeu qui consistait à…flirter ? Il se souvenait à quel point leur relation avait été passionnelle…Elle était douce et gentille tandis que lui était la plupart du temps tout le contraire, elle était très famille, lui l’avait perdu, elle était humaine, lui triton, elle n’aimait pas les secrets et il en avait pas mal. Ils réparaient des voitures ensemble, s’engueulaient, rigolaient, ils avaient vécut et à un tournant de leur vie, il avait fuit…

« Si tu veux que je dorme sur le sofa alors ça m’ira. Mais réfléchis bien, Morgana nous sommes des adultes non ? On peut dormir dans le même lit sans pour autant qu’il ne se passe quoi que ce soit ? »
Elle avait promis d’y réfléchir et en attendant, alors qu’il la voyait vagabonder à ses occupations, refermant soigneusement les verrous derrière elle, le triton s’asseya sur le sofa. Ses yeux se posèrent sur un carton, le seul où il n’y avait rien de marqué dessus. Curieux, voir méfiant, il se précipita dessus et plongea sa main, tout comme ses souvenirs, à l’intérieur. Des photos, des tickets, des objets, cadeaux, cd de musique, une brosse à dent. Plusieurs objets qui signifiaient « nous » avaient été abandonné dans un carton et à ce moment précis Dorian compris un pu mieux ce que Morgana avait put ressentir, même si au fond de lui il le savait déjà. Entendant du bruit, il enleva la photo du cadre et glissa la photo dans sa poche arrière de jean, avant de remettre le carton en place, et de s’assoir sur le sofa.

« Bon, pendant que je suis là, je peux aider pour quelque chose…Vaudrait mieux que tu ailles dormir toi, demain travail. Aller pfiout pfiout files ! Oh, et on fait comment alors, je reste sur le sofa ou… ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Sam 11 Sep - 12:26

Dorian avait vu juste nous étions adultes et on pouvait dormir dans le même lit sans pour autant qu'il se passe quelque chose, je soupirais et continuais à mes occupations, j'avais rangé tout ce qui devait être rangé, je m'étais mise en pyjama prête pour aller me coucher, après avoir fini je descendais en bas, je regardais la pendule il était déjà vingt et une heure, Dorian me redemandait pour dormir, je le regardais et finit par lâcher un léger soupir.

-Ok, tu peux dormir dans ma chambre, bonne nuit.

Je montais me coucher, je m'installais confortablement dans mon lit après avoir fermé les volets, j'éteignais la lumière, mais j'avais du mal à trouver le sommeil. Tout ce qui c'était passer avec Dorian me revenait, notre première rencontre, nos premiers baisers, nos bons moments, nos disputes et enfin le départ brusque de Dorian. Maintenant, je le retrouve et il vit chez moi, pourquoi il avait voulu venir ici? Pourquoi... Non, je préférais ne pas me poser de questions dont je n'aurais surement jamais de réponses, je fermais les yeux et restais pensive. J'entendais Dorian arriver et s'installer dans le lit, il était dans mon dos, je ne pouvais donc pas le voir, c'était peut-être mieux comme ça, je me détendais préférant laisser le sommeil me gagner. Mais les yeux fermer les images de ma vie avec Dorian me revenait, le fait de le revoir avait raviver ma douleur et ma colère, je souffrais de son départ, depuis tout ce temps ma douleur et ma colère avait été enfouis au fond de moi. Dorian était l'homme que j'avais le plus aimer et il le resterait surement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Dim 19 Sep - 22:03

Comment pourrait-elle comprendre qu’à l’époque où il avait une femme, mourir était simple ? Sachant que son ancienne épouse était enceinte lorsqu’elle fut emportée par la maladie, Dorian n’avait pas supporté de voir sa petite amie de l’époque avec un test de grossesse, rien que le fait qu’elle ne l’imagine le mettait en rogne. Certes la médecine avait évolué mais le triton préférait se fier à lui et seulement à lui, au point où il aurait était capable de tuer le fœtus pour préserver la vie de la personne qu’il appréciait. Des années après cette ultime confrontation, Morgana dut donner son accord afin que le beau brun ténébreux dorme auprès d’elle. Il hocha la tête sans se hâter, de quoi la laissait se préparer et faire semblant de dormir comme à son ancienne habitude.

Une fois dans la chambre, il retira ses affaires qu’il plia soigneusement sur une petite étagère et se glissa, simplement munit d’un boxer, dans le lit. Morgana avait besoin de dormir tandis que lui ne ressentait pas de faiblesse, il pouvait donc se passer de sommeil mais avait finit par prendre y prendre plaisir, méditant parfois plus qu’il n’aurait dut dormir.

Le lendemain matin, lorsque la demoiselle sortit des bras de Morphée, Dorian avait déjà préparé le petit déjeuner, c’était permis de remplacer le haut que son amie devait mettre par un chemisier décolleté rouge en soie. Et pour la réveiller, il se mit à nouveau dans le lit puis se colla à elle
:

« Debout ! Si dans cinq secondes tu n’es pas sorti je te fais des papouilles qui te feront craquer et je te forcerais à mettre une fausse alliance à ton annulaire, pour casser tous tes plans drague. DEBOUT. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Dim 26 Sep - 17:21

Le lendemain je commençais a ouvrir les yeux quand les bras de Dorian m'enveloppais, je sursautais entendant ses paroles assez drôles, mais un peu mal placer vis a vis de notre situation, je préférais ne rien dire et je me contentais de me lever de mon lit et d'enfiler mon peignoir, je regardais sur ma commode, je remarquais que mon haut avait été remplacé par un chemisier rouge assez beau, Dorian avait toujours eu de bons goûts en matière de vêtements. Je laissais échapper un sourire prenant soin de le cacher a Dorian. Je descendais dans la cuisine ou à ma grande surprise le petit déjeuner était déjà préparer. Je me mettais a table et commençais a manger, je filais ensuite dans la salle de bain prenant soin de verrouiller la porte après avoir attrapé mes vêtements dans ma chambre, je me préparais assez rapidement pour ensuite retourner en bas. Je regardais l'heure et constatais qu'il était temps que j'y aille. Mes cheveux attachés en queue de cheval brillaient déjà à la lueur du soleil.

J'avais mis le haut que Dorian avait pris soin de mettre sur ma pile de vêtements et un haut blanc suivi d'escarpins de la même couleur que mon chemisier. Je prenais les clés de ma voiture et filais dehors après avoir remercié Dorian pour le petit-déjeuner et pour le haut. Je partais donc au travail attrapant mon sac qui contenait mes affaires de danse au passage. Ma journée se passais assez bien, je n'avais pas eu trop de probléme pour me faire accepter par les élèves. Je rentrais donc le soir, assez contente de moi. J'entrais dans l'appartement et filais à la douche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   Dim 24 Oct - 23:48

Pendant que Morgana travaillait, le triton avait décidé de faire du rangement dans l’appartement. Sachant qu’il allait désormais y vivre pendant un moment et que la blondinette avait des journées chargées, autant rendre service- et par la même occasion fouiller dans ses affaires personnelles. Tout ce qu’elle possédait semblait futile et pourtant Dorian trouva beaucoup d’affaires qui lui rappelaient sa relation passée avec la demoiselle. Il ne montrait jamais son côté sentimental, c’est donc que la demoiselle gardait bel et bien des choses qui les concernait. Pourtant la haine qu’elle avait pour lui était forte et les larmes dans ses yeux, intenses. Dorian ne put s’empêcher de souffler avant de quitter l’appartement, sa veste à la main.

Des heures plus tard, alors qu’il franchissait le pas de la porte, une jeune femme, sortant de la douche, fit volte face en le saluant, son ancienne petite amie était déjà de retour. Dorian, légèrement mal à l’aise avança doucement et ne sachant pas quoi dire concernant le paquet qu’il avait dans la main, il se tut et ôta son manteau.


« Comment c’était cette journée ? »
Il ne put s’empêcher de sourire lorsqu’il remarqua qu’elle portait le haut qu’il lui avait choisit. Dorian était certain que la femme possédait des pouvoirs sinon comment se faisait il qu’un triton, donc théoriquement cruel, pouvait succomber face à une femme aussi douce qu’elle. Quelques minutes plus tard, il déposa le petit paquet dans la main de Morgana, se racla la gorge et se contenta d’un :

« Pas de mauvaises idée c’est juste un petit quelque chose. Par sécurité surtout je n’ai pas l’intention de me faire encore plus de soucis pour toi, ça aidera. »
Face au regard de Morgana, il s'expliqua :

« Le voisin, du genre pas mal mais un peu trop bête est venu taper à la porte pour savoir si ma SŒUR était célibataire. Aucune jalousie mais comme je te l’ai dit je surveille, et soit je le repousse comme ça soit j’utilise la méthode que tu n’apprécie guère. »

Dans l’emballage se trouvait une magnifique boîte contenant-accrochez vous bien- une alliance. Si cet objet n’était apparemment qu’un petit quelque chose pour simplement repoussé quelques mâles, Dorian n’avait pas perdu sa classe légendaire en n’omettant pas de mettre le prix dans cette alliance ornait de Diamant. Incapable d’aimer n’est ce pas ? Une simple bague gagné dans un distributeur de fête foraine aurait put suffire. Aujourd’hui il avait mit du rangement dans les affaires de son ancienne compagne et pourtant, dans son esprit, il aurait fallut passer un bon coup de nettoyage!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles fracassante (Dorian)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles fracassante (Dorian)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faites-vous pour gérer l'attente des retrouvailles ?
» DECLARATION FRACASSANTE !
» Retrouvailles avec Status Quo
» Les meilleures prises de son
» les Variations Goldberg - Keith Jarrett (et autres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Until Dark :: HORS JEU :: Corbeille-
Sauter vers: