AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Neil • So make your siren's call and sing all you want

Aller en bas 
AuteurMessage
Neil Gardner

avatar

Messages : 137
Pseudo : butter

VOICES IN YOUR HEAD
my stairway goes to:
what feels good tonight:

MessageSujet: Neil • So make your siren's call and sing all you want    Ven 2 Nov - 17:57


NEIL GARDNER
feat. Max Minghella





      DATE DE NAISSANCE : Un 14 Février, oui le jour même de la fête des amoureux
      LIEU DE NAISSANCE : Londres, il n'a jamais vécu ailleurs
      GROUPE SANGUIN : O -
      STATUT SOCIAL : Célibataire


    NOTHING & EVERYTHING


    CAPACITES : Il ne saurait mettre un nom sur ce ‘don’. Il ne cherche d’ailleurs pas à mettre un nom dessus car selon lui c’est de la folie tout simplement. Depuis tout petit il fait des cauchemars, jusqu’ici rien de bien alarmant puisque tout le monde en fait plus ou moins fréquemment mais les rêves de Neil étaient étranges et bien souvent ce qu’il voyait se réalisait peu de temps après, ainsi il était capable de savoir lorsqu’il y aurait une interrogation à l’école ou bien son cadeau d’anniversaire, des choses agréables au début mais ensuite il commença à rêver de scènes étranges mettant en scène des personnes qu’il n’avait jamais vu de sa vie, il voyait des agressions la plupart du temps et en de rares occasions des meurtres. Lorsqu’il rapporta ces événements à sa mère, cette dernière tenta de le rassurer en lui assurant qu’il ne s’agissait là que de simples cauchemars mais par précaution elle l’envoya consulter un psychiatre dès l’âge de quinze ans. Les rêves cessèrent durant quelques années, il pu enfin profiter de ses nuits mais il y à deux ans, juste comme ça, tout à recommencé. Cette fois il ne voyait pas les choses clairement, il ne voyait que certains éléments comme un nom de rue ou encore un visage. C’était peu mais suffisant pour le perturber. Neil n’a jamais tenté de trouver les personnes qu’il voyait en rêve, même si de terribles choses devaient arriver, il estime qu’il n’est pas un héros et qu’il n’a pas à se mêler des choses. Aujourd’hui il se considère surtout comme un monstre et c’est déjà bien suffisant.
    CONVICTIONS : Les vampires il n’en à jamais rencontré, il lui est difficile de se faire une opinion et donc il lui est impossible de prendre part au débats et lorsqu’on lui demande, il se contente de simplement hausser les épaules et de quitter la pièce. Oui, certains ont commis des actes atroces mais selon lui il n’est pas nécessaire de tous les condamner, après tout certains sont peut être gentils. Il songe d’ailleurs à aller à la rencontre de ces créatures et savoir si oui ou non ils sont comme dans les films. L’idée d’aller faire un tour dans ce bar à Vampires et de plus en plus tentante, mais – même s’il est un grand garçon – il à peur que ses parents ne l’apprennent et ces derniers ayant une opinion plus que négatives sur eux, ils devraient être tous exterminés disent-ils, nul doute qu’il se ferait sermonner. Pour l’instant il n’a pas le courage, mais au fond, il aimerait bien qu’une rencontre se fasse, comme ça au hasard ; c’est pour ça qu’il traîne de plus en plus souvent dans les quartiers où sont soi-disant concentrés les vampires.
    SIGNES PARTICULIERS : • Son père est le propriétaire d’un restaurant très renommé dans Londres. Neil, lui, travaille en cuisine. La cuisine n’a jamais été une passion mais selon ses parents il devait choisir entre travailler dans le restaurant de son père ou devenir médecin comme sa mère et la première option semblait plus sympathique • Le jeune homme s’avère être très doué dans le domaine de la cuisine et on lui à récemment offert un poste dans un restaurant à Paris, job qu’il désirait mais qu’il à été contraint de refuser à cause de sa petite amie qui refusait catégoriquement de déménager. • Parle parfaitement le français et se débrouille plutôt bien dans d’autres langues • Consulte une Psychiatre depuis de longues années, et les thèmes qui reviennent souvent lors des sessions sont ses parents, ses petites amies mais surtout ses cauchemars • Il n’est jamais parti en vacances seul ou avec des amis, toujours avec ses parents • Il tombe trop facilement amoureux et finit généralement dans des relations qui font de lui quelqu’un de malheureux • Garde constamment un petit carnet avec lui, celui où il prends note de chacun de ses cauchemars • Il à toujours froid • Il est bien incapable de raconter une histoire correctement, il oublie bien souvent des éléments essentiels à la compréhension des anecdotes. Les blagues tombent toujours à plat, même si lui se met à rire.


    BREAKDOWN & CONFESSION


      ANECDOTE :

      Cela faisait bien dix minutes que Neil était planté là dans le rayons des yaourts du supermarché du coin. Non, il n’hésitait pas entre plusieurs marques différentes puisque de ce côté là, sa petite amie lui avait donné la marque qu’il devait absolument acheter. Non son problème était tout autre, il était en train de rêvasser. Le jeune homme était en train de se dire qu’il pourrait à l’heure actuelle se trouver dans une autre ville, en train de faire quelque chose de complètement différent au lieu de se retrouver ici, comme il le faisait chaque semaine. Il poussa un soupir alors qu’il prit le produit qui lui avait été demandé. Comme tous les jeudis il passe à la même caisse, avec la même caissière avec qui il bavardait de temps en temps. Il avait un petit faible pour elle, il devait l’admettre. Aujourd’hui il ne chercha même pas à faire la conversation et cette dernière semblait déçue. Lui était trop occupé à se demander ce qu’il faisait encore dans cette ville qu’il commençait à sincèrement détester. Il était en train de faire la liste de toutes les choses qu’il n’aimait pas dans sa vie alors qu’il marchait dans la rue qui le ramenait jusqu’à son appartement. Dire qu’il avait eu l’occasion de s’envoler de Londres pour vivre enfin sa vie à Paris. Ce n’était pas forcément le fait d’être à Paris qui lui plaisait tant, ça aurait pu être en Suède qu’il aurait été tout aussi heureux. Non ce qu’il recherchait c’était la tranquillité, ne plus avoir ses parents sur son dos et peut être même qu’il n’aurait plus eu de cauchemars – car une part de lui commençait à penser que c’était cette ville qui le rendait ainsi – Mais il avait dit non à tout ça et la raison se trouvait sur son canapé en train de lire un magasine. Katie se leva soudainement en le voyant débarquer. Il se dirigea vers elle pour lui déposer une baiser sur les lèvres mais cette dernière détourna le visage. «Qu’est ce qui se passe ? »
      «Il faut qu’on parle… » Lâcha-t-elle sur un ton sérieux qui ne lui ressemblait pas. Il déposa les courses sur le comptoir de la cuisine avant de venir la rejoindre dans le salon. Il savait que cette phrase n’annonçait rien de bon et que deux possibilités s’offraient à lui, soit elle le quittait, soit elle était enceinte et la deuxième option le terrifia. «C’est nous, je ne peux plus. C’est mieux qu’on s’arrête là »
      Au moins elle n’était pas enceinte. Il devait s’asseoir, si elle était en train de rompre un an et demi de relation, il avait sans doute besoin de s’asseoir pour entendre les raisons qu’elle aurait à lui donner.
      «Je suppose que c’est le moment où tu me dis que ce n’est pas à cause de moi, mais que ça vient de toi ? »
      «Oh non je dirais quand même que c’est de ta faute… »
      «Ma faute ? »
      «Oui, toi, tu es bizarre depuis quelques temps. La nuit, tes cauchemars…J’ai besoin de mon sommeil ! »
      «Et c’est pour ça que tu me largues. »
      «Non. bien sûr que non. » Elle se mordilla la lèvre, hésitante. «J’ai rencontré quelqu’un d’autre… »
      «Qui ? » Lança-t-il sans vraiment s'y intéresser
      «Quelle importance ?»
      Et elle avait raison, il se fichait pas mal de savoir qui était cet homme mystère puisque de toute façon ce n’était pas le genre de Neil de jouer à Liam Neeson et de le trouver, et de le tuer. C’est pour cette raison qu’il se contente de hausser les épaules et de soupirer un simple «D’accord. » Et c’est à ce moment qu’en toute logique, Katie aurait dû prendre ses affaires et partir et rejoindre son Roméo mais elle était toujours plantée là devant lui, les mains sur les hanches. Visiblement fâchée.
      «C’est tout ? ‘D’accord’ ? » Il ne comprenait pas. Et il fit de son mieux pour lui faire comprendre en faisant une petite grimace. «Tu pourrais au moins essayer de savoir pour qui je te quitte ! »
      «Mais ça ne m’intéresse pas, Katie. » Et c’était vrai, il n’était pas curieux. Même pas furieux. Peut être qu’il y penserait encore dans quelques jours mais à part ça, l’information ne le perturberait pas plus que ça. Leur histoire était terminée depuis quelques semaines selon lui, ce qui le frustrait était sans doute de ne pas avoir été celui à rompre le premier.
      «Il s’appelle William et c’est un avocat. Et il ne travaille pas pour son père, lui ! »
      «Tant mieux pour lui »
      «Mais… » Elle fit une petite moue avant de s’asseoir à ses côtés sur le canapé. «Pourquoi tu ne te montre pas fâché ? »
      Il se tourna vers elle et la fixa droit dans les yeux, une part de lui était ravi de pouvoir enfin lui balancer ces mots «Parce que je ne t’aime plus. » Et encore, il venait de lui livrer la version la plus gentille car au fond ce qu’il pensait était qu’il n’était pas certain de l’avoir aimée, qu’il la trouvait égoïste, épuisante et qu’il lui en voulait de l’avoir empêché d’aller à Paris. C’était sans doute à partir de ce moment-là qu’il avait vu qui elle était vraiment, lui était fou amoureux et pourtant ses amis et même ses parents l’avaient mis en garde mais il n’avait rien écouté. Et c’était le même scénario à chaque fois qu’il débutait une nouvelle relation : il ne voyait pas les défauts. Et à chaque fois cela se terminait de la même façon, il était malheureux. Mais cette fois il était libéré. Il pourrait aller de l’avant.
      Katie se leva d’un bond avant de lui donner une bonne claque.

      «Je ne t’ai jamais aimé. Ni toi, ni ta cuisine. Franchement tu n’a rien d’exceptionnel, même les employés d’un fast food savent faire la cuisine ! »

      Et s’empara violemment de son sac avant de partir et de claquer la porte, laissant Neil au calme. Enfin.

_________________


Dernière édition par Neil Gardner le Lun 12 Nov - 20:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hypatia Kallistrate

avatar

Messages : 132
Pseudo : corpseheart.
Crédits : me & tumblr.

VOICES IN YOUR HEAD
my stairway goes to:
what feels good tonight:

MessageSujet: Re: Neil • So make your siren's call and sing all you want    Mar 6 Nov - 18:16

Je viens de remarquer que t'as enlevé la partie "présentation" à la fin de la fiche, c'est de la belle triche ça Arrow


_________________

    I want to be still, I want to walk into your grave, where I can shelter in peace until all our cares have blown away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Sellas

avatar

Messages : 854
Age : 30
Pseudo : Butter
Crédits : myself ; tumblr

VOICES IN YOUR HEAD
my stairway goes to:
what feels good tonight:

MessageSujet: Re: Neil • So make your siren's call and sing all you want    Mar 6 Nov - 18:25

Bah on est entre nous, on sait qui je suis Laughing Arrow

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hypatia Kallistrate

avatar

Messages : 132
Pseudo : corpseheart.
Crédits : me & tumblr.

VOICES IN YOUR HEAD
my stairway goes to:
what feels good tonight:

MessageSujet: Re: Neil • So make your siren's call and sing all you want    Mar 13 Nov - 14:18

Neil Gardner a écrit:
Et elle avait raison, il se fichait pas mal de savoir qui était cet homme mystère puisque de toute façon ce n’était pas le genre de Neil de jouer à Liam Neeson et de le trouver, et de le tuer.



Katie est une grognasse

_________________

    I want to be still, I want to walk into your grave, where I can shelter in peace until all our cares have blown away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alys Thompson
hold me still, bury my heart next to yours.
avatar

Messages : 80
Age : 30
Pseudo : sissi.
Crédits : mistaken & tumblr.

VOICES IN YOUR HEAD
my stairway goes to:
what feels good tonight:

MessageSujet: Re: Neil • So make your siren's call and sing all you want    Mar 13 Nov - 18:44

Adieu Katie/Blake

_________________

This is looking like a contest of who can act like they care less, but I liked it better when you were on my side. The battle's in your hands now, but I would lay my armor down if you said you'd rather love than fight. Now I'm standing alone in a crowded room and we're not speaking, and I'm dying to know is it killing you like it's killing me ? I'm scared to see the ending. Why are we pretending this is nothing ? I'd tell you I miss you but I don't know how, I've never heard silence quite this loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Gardner

avatar

Messages : 137
Pseudo : butter

VOICES IN YOUR HEAD
my stairway goes to:
what feels good tonight:

MessageSujet: Re: Neil • So make your siren's call and sing all you want    Mar 13 Nov - 20:27

C'est un petit peu de la merde quand même Laughing Arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Neil • So make your siren's call and sing all you want    

Revenir en haut Aller en bas
 
Neil • So make your siren's call and sing all you want
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est le point commun entre Neil Young et Rod Stewart?
» Neil et les trains électriques
» Partenaire : Forum Freedom Call
» Neil Young Foire aux Vins Colmar 2008
» With such confusions don’t it make you wanna scream

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Until Dark :: PRELUDE :: BETWEEN HEAVEN AND HELL :: Présentations validées-
Sauter vers: